REIKI, la Voie vers le Bonheur, le Bien-être et l'aide naturelle à la Guérison.

 

Praticien REIKI - 51500 SILLERY

Tél : 07 64 32 82 73 

Mail : reiki@lumiere-reiki.fr

  Qu'est-ce que le REIKI ?
  

Le Reiki appartient aux approches dites énergétiques, dans lesquelles le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne. Cette habileté est habituellement associée à des techniques de méditation ou à des disciplines de pratique spirituelle comme il en a existé, sous une forme ou une autre, dans la majorité des cultures à travers l'histoire. Mais le Reiki se distingue de ces pratiques traditionnelles puisqu’il est dépouillé de toute attache religieuse et qu’il ne demande pas de cheminement spirituel particulier.

 

  Historique du REIKI

 Nous devons le REIKI à un Japonais, Mikao USUI, né le 15/08/1865. Né dans une famille de Samouraïs, il est très intéressé par les énergies et par la spiritualité.

Il reçoit une éducation religieuse bouddhiste et shintoïste (religion officielle du Japon jusqu’en 1945 et désigne quelque chose qu’on ne voit pas mais que l’on sent).

A l’âge adulte, Mikao USUI est attiré par  le Mykkyo, le Bouddhisme ésotérique puis par une autre discipline spirituelle, le Shugendo pratiqué par des moines qui méditaient et priaient sur la montagne. Ces moines connaissaient les différents éléments de la nature et leur force ce qui leur permettait de créer une énergie qui procurait un bien-être intérieur, dans un premier temps puis un bien-être extérieur ensuite.

 

En résumé, l’apprentissage spirituel et énergétique de Mikao USUI a été grandement influencé par ces 4 voies principales :

Shintoïsme, Bouddhisme, les pratiques des Samouraïs et Shugendo.

 

Il n’a toujours pas trouvé le summum de la sérénité malgré toutes les méthodes enseignées, il reste conscient qu’il lui manque encore quelque chose à découvrir. Il décide donc de faire pour la troisième fois de sa vie, une méditation bouddhiste qui s’appelle la méditation de la repentance du lotus. Cette méditation dure 3 semaines et il choisit comme lieu la petite montagne Kurama, au Nord de Kyoto, pour ses qualités énergétiques très particulières, mais aussi, parce que l’animal totem de la montagne Kurama est le tigre torsadé qui représente la transformation intérieure.
En 770, on avait construit le premier temple sur cette montagne car c’était un endroit béni des Dieux. Au cours des siècles c’est devenu un endroit très connu au Japon, véritable lieu de pèlerinage.

 

Mikao USUI choisit cette montagne pour des raisons énergétiques mais aussi parce que pendant 3 semaines, il va méditer, chanter, prier, jeûner. Et c’est lors d’une méditation sous une cascade qu’il va vivre un moment hors du commun et du temps, un satori ou illumination. Une personne touchée par un satori est transformée à vie. Suite à cela, Mikao USUI s’aperçoit qu’une transformation énergétique s’est opérée en lui et  qu’elle passe par ses mains. De son point de vue, il ne peut y avoir de « nouvelle » énergie parce que dans l’Univers il n’y en a qu’une seule : l’Energie Universelle. Elle est captée et canalisée par les différentes formes de vie de l’Univers, elle s’appelle Ki, Chi, Prana ou encore Lumière ou Esprit Saint…et Mikao sait parfaitement utiliser le Ki mais cette énergie qu’il sent maintenant et très différente de l’autre, il ne peut la manipuler ni lui imposer sa volonté. Mikao USUI se dit qu’étant donné qu’il venait de recevoir cette énergie suite à l’expérience de la montagne, ce devait être forcément bon. Il applique ses mains sur son propre corps et se rend compte très rapidement que cela lui fait du bien ; il essaie sur sa famille et même chose cela leur fait également du bien, puis sur d’autres personnes en dehors de la famille et Mikao se rend compte également que cela leur est très bénéfique.

 

Il laisse tomber toutes ses autres activités et se dédie de plus en plus à la pratique de cette nouvelle énergie qu’il définit peu à peu comme « énergie universelle de vie qui a une conscience propre ». Le mot REIKI vient bien après, ce n’est pas Mikao USUI qui l’a inventé, il l’utilisera  par la suite car il désigne l’énergie divine ou l’énergie cosmique. Dans un premier temps, il appellera sa technique « Usui Teate » qui signifie « la méthode de la main ».

 

Il prend alors conscience  qu’il est enfin arrivé au but qu’il s’était fixé à savoir trouver un moyen de guérir sans puiser dans ses propres forces. Il comprend qu’il peut transmettre et enseigner cette possibilité de guérison à qui le désire. Il décide de fonder une Organisation qu’il appelle « Usui Reiki Ryoho Gakkaï » (centre de guérison Reiki Usui) où il donne beaucoup de traitements et beaucoup d’initiations.

Son apprentissage fut divisé en 6 niveaux ou degrés regroupés aujourd’hui en 4 niveaux ( Shoden, Okuden, Shinpiden).

 

En 1923, le Japon fut secoué par un terrible tremblement de terre et la demande en soins fut énorme. Mikao USUI initia jours et nuits des volontaires, il enseigna plus de 2000 étudiants et forma 19 ont passé la maîtrise. Le gouvernement lui décerna la récompense « kun san to » pour service méritant auprès des autres.
Il décède le 9 mars 1926 à l’âge de 61 ans d’une attaque cérébrale alors qu’il pratiquait du REIKI à Fukyama, près de Tokyo.

 

Parmi les élèves que Mikao USUI avait formés, il y avait un monsieur qui s’appelait Chujiro HAYASHI, médecin, officier dans la Marine Impériale. C’est grâce à lui que le REIKI est arrivé jusqu’à nous. Il reste dans l’Organisation jusqu’en 1931 puis décide de partir et de fonder sa propre école qu’il appelle Hayashi Reiki Kenkyukai : « Le Centre Hayashi de Recherche Reiki ». Il connaît un très grand succès et de plus en plus de gens viennent vers lui.

 

La personne qui a introduit le REIKI en Occident est Madame Hawayo TAKATA, née  le 24/12/1900 sur l’île d’Hawaï.

Les Etats Unis et le Japon étant en guerre, Mme TAKATA, pour continuer à exercer, préféra changer les origines du REIKI et modifia également les traces de Mikao USUI. A sa mort, Mme TAKATA avait initié 22 Maîtres REIKI entre les Etats-Unis et l’Europe.

 

La petite fille de Mme TAKATA, Mme Phyllis LEI FUROMOTO fut choisie par les 22 maîtres REIKI En 1982, ils fondent une organisation « l’Alliance de REIKI » dont le but était de conserver la tradition REIKI avec des règles de fonctionnement et un président. Tout le monde n’étant pas d’accord sur les règles de fonctionnement de cette organisation, le groupe finit par se scinder en deux, d’un côté les maîtres de l’Alliance et d’un autre les maîtres REIKI indépendants. Ces derniers proposaient des tarifs plus bas que ceux de l’Alliance et des périodes de formation moins longues entre chaque niveau.

 

De 22 maîtres REIKI qu’il y avait dans le monde occidental, il y en a quelques centaines de milliers en 1982 puis des millions de praticiens dans le monde aujourd’hui.

 

De nouvelles branches de REIKI se sont créées, avec des symboles, de nouvelles techniques : l’utilisation des pierres, des cristaux, des couleurs, etc… aujourd’hui, il y a plus de 30 branches principales de REIKI : Reiki Usui Ryoho, Reiki Karuna, Reiki Shamballah, Egyptien, tibétain, multidimensionnel, Cristal…….

Vers 1992, un maître REIKI allemand Frank ARJAVA PETTER, marié à une Japonaise, décide de s’établir au Japon. Il venait juste de passer sa maîtrise de REIKI en Allemagne et décide alors d’enseigner le REIKI. Des personnes de tout le Japon viennent se faire initier chez lui.

 

Il commence à recevoir des demandes pour le 2ème, 3ème degré et même pour la maîtrise de la part de personnes qu’il ne connaissait pas ;  il pensait être le seul Maître REIKI au Japon. Il fait des recherches et finit par découvrir tous les détails de la vie de Mikao USUI, il apprend que sa tombe se trouve au cimetière Saihoji de Tokyo, il s’y rend et découvre près de la tombe, une stèle funéraire érigée en 1927 par ses élèves, sur laquelle étaient gravés beaucoup de détails de sa vie.

 

Frank ARJAVA PETTER a écrit des livres comme « Le Feu du REIKI » ou « Le legs du Dr USUI » où il présente le REIKI spirituel, pratique et thérapeutique. Quelques années auparavant, on avait remis à Frank ARJAVA PETTER un manuscrit en japonais en lui disant que cela avait une relation avec le REIKI ; il apprend qu’il s’agissait simplement du manuel de REIKI que Mikao USUI donnait à ses élèves. Il publie sa traduction dans le monde entier, dans « Le Manuel Originel de REIKI de Mikao USUI » rempli de photos en couleurs en reprenant toutes les techniques que Mme TAKATA avait supprimées.

 

Le dernier grand pas en avant a été réalisé par une dame Mme SUZUKI en 2008. Elle aurait étudié le REIKI avec Mikao USUI et aurait transmis tout son savoir à un bouddhiste anglais, Chris MARSH. Celui-ci raconte qu’elle lui aurait donné la mission de se présenter comme le vrai détenteur de la vraie lignée de REIKI japonais. Il est devenu aujourd’hui très connu dans le monde. Il a partagé son enseignement qui nous est offert sur le « Usui Teate », notamment au niveau de la maîtrise et ainsi le système REIKI USUI est redevenu « complet ».

 

 

Le REIKI est un phénomène énergétique totalement indépendant de nos croyances en tout genre et l’âge, le sexe, la religion, les études, la profession, etc… n’influencent en rien son efficacité.